Fruits et Légumes

Insolites à table
Insolites à table
Insolites à table

Insolites à table

Redécouvrez les légumes d’antan bien connus de vos grands-parents et arrières grands-parents… Nos producteurs, reconnus spécialistes pour ces produits, cultivent topinambours, panais, crosnes, rutabagas, sans oublier l’héliantis et le cerfeuil tubéreux. Avec leurs saveurs originales et typées, nos légumes « insolites » reviennent au goût du jour et feront revivre des souvenirs d’enfance à vous-même ou à vos convives. Reprenez plaisir à les cuisinier et à les déguster en tout simplicité, à l’aide notamment de notre livret recettes offert à l’intérieur des barquettes.

< retour page Légumes insolites

Insolites à table

Topinambour

Le topinambour, de ses origines à nos jours

Le Topinambour est originaire des Amériques, et il pousse spontanément dans le sud du Canada et le nord des Etats-Unis. Introduit en France par Champlain au XVIIe, on le surnomme tout d'abord "l'artichaut du Canada ". Appelé tour à tour pomme de terre par Nicolas de Bonnefons, puis poire de terre par Lemery, il reçut son nom de baptême en souvenir des Indiens Tupinanbu du Brésil qui furent présentés à la Reine en 1613, nom qui n'a aucune relation avec son origine géographique.
Tout comme la pomme de terre, le topinambour a bénéficié d'un grand succès en début de sa carrière. L'agronome Parmentier entama une véritable campagne de sensibilisation pour expliquer comment le préparer et le déguster.

Comment le choisir

Le topinambour doit être ferme, avec une peau intacte. Éviter les tubercules qui sont teintés de vert ou qui ont commencé à germer.

Comment le conserver

Le topinambour est fragile, il faut le manipuler avec soin.
Le mettre dans un sac de plastique perforé, sans le laver, avec un papier absorbant pour éliminer le surplus d'humidité et le placer dans le bac à légumes du réfrigérateur où il pourra être conservé jusqu'à 2 semaines.

Comment le préparer et le cuisiner

Il n'est pas nécessaire de l'éplucher avant cuisson. Le brosser avec douceur, tout en le passant sous l'eau.
Le mettre dans une grande casserole d'eau froide salée et porter à ébullition lente. Le temps de cuisson varie souvent selon l'âge : frais, il sera plus ferme, plus vieux il cuira plus vite. Il est préférable d'abréger la cuisson du topinambour, car 1 minute ou 2 de trop et sa chair se transforme facilement en une bouillie peu savoureuse. Piquer pour vérifier. Rafraîchir sous l'eau froide, peler.
Pour le cuisiner, détailler en gros cubes, sauter au beurre, saler et poivrer au moulin et saupoudrer de cerfeuil frais.

< retour page Insolites à table
Valeurs nutritionnelles principales (pour 100g)
Energie 31 Kcal
Protides 2,40 g
Glucides 4,50 g
Lipides 0,40 g
Fibres 7,60 g